Ads

The ads are fiendly on HomeCooking Share. They only concern artists who have been on the site. Thank you for them to disable your Adblock.


Zinda Reinhardt

"La liberté à l'état pur, une forêt, une rivière, un arbre poussant au milieu du désert."


To discover the article in English

- Alerte coup de cœur! électronique sombre, pop, hip-hop et racines gitanes, Zinda Reinhardt fracasse tous les carcans. Pas de place pour le conforme ou le trop lisse, sa musique ne peut pas laisser insensible. On se laisse d'abord surprendre par la brutalité apparente des sons, par le chant en langue Sintikès, puis on s'attache, vite, très vite, à ces singularités. Zinda Reinhardt est (déjà) une artiste à part, très loin des sentiers battus mais qui touche très près du cœur. -

Oublions immédiatement tous les repères auxquels on est habitué. La musique de Zinda Reinhardt se chargera de bousculer tout ça, le balayera d'un revers de main. Sa double culture gitane et caribéenne, Zinda l'assume pleinement et lui rend hommage de la plus belle des façons: elle en fait une source d'inspiration pour créer une claque musicale. Ce genre de sentiments que l'on n'oublie pas, qui touche autant au corps qu'à l'âme, qui provoque une envie irrépréhensible d'en reprendre.

Du voyage musical de son enfance, où Zinda est passée par le conservatoire, elle en garde ce travail sur le chant et les percussions et bien sûr ce goût pour l'improvisation jazz, pour honorer l'héritage de l'illustre Django Reinhardt. Ajoutez à tout cela une énergie et une soif de liberté incroyables, une électronique sombre et brute et le talent à l'état pur : vous voilà prêt à embarquer et à vous laisser porter par la transe sonore de Zinda Reinhardt. Une transe sensuelle, sauvage et espiègle.

Premier effet ressenti : si la barrière de la langue peut surprendre (mais rien n'empêche l'auditeur d'improviser du yaourt sur le Sintikès de Zinda), la voix caméléon ensorcelle. Tout un spectre d'émotion est transmis par l'organe si singulier de Zinda Reinhardt. Il s'en dégage une réelle sensualité, au sens premier du terme, un attachement au plaisir des sens.

"Je joue généralement sur la stimulation de l'imagination, l'implicite ou la suggestion."

L'imaginaire est touché dans le mille. Comprendre les paroles n'est pas nécessaire pour s'immerger dans l'univers de Zinda. Les sons et intonations suffiront. Au-delà de cette voix inoubliable, Zinda Reinhardt manie également les sons avec une personnalité hors du commun. Très percussive et électronique, elle navigue entre electro-trap sombre et percussive et electro-pop hors du temps. Chaque morceau est un découverte en soi, quelque part où l'on n'attendait pas forcément l'artiste, un côté "sauvage" en supplément.

Crédit photo : Sophie Kamourasi

"La liberté à l'état pur, une forêt, une rivière, un arbre poussant au milieu du désert."

Cette liberté se mue en audace, celle de proposer des choses jamais entendues ailleurs, de jouer de ses influences variées pour donner envie à l'auditeur de la suivre sur son chemin sonore, où qu'elle aille.

"Il s’agit d’un trait de mon caractère, je ne suis ni insaisissable, ni saisissable, j’aime depuis toujours la liberté qu’offre la création musicale, jongler avec ma voix, proposer des instruments d’horizons différents, mixer mes influences depuis l’enfance, varier les styles de musique afin de proposer des chansons uniques qui invite l’auditeur à voyager."

Ses singles "Papa", "Troumli" et "Cigano" (sorti le 12 février) sont une porte d'entrée délicieuse vers son univers. Sans pandémie et confinement, elle aurait dû jouer aux dernières Trans Musicales, qui généralement ne se trompent pas. Pour compenser, vous pouvez découvrir ses incroyables prestations "livestream". Sensations et accoutumance garanties.

Crédit photo : Clara De Souza



Zinda Reinhardt sur Spotify