Ads

The ads are fiendly on HomeCooking Share. They only concern artists who have been on the site. Thank you for them to disable your Adblock.


Karlita

La relève House


To discover the article in English

DANS UN OCÉAN DE SORTIES, OÙ L'ORIGINALITÉ EST UN ATOUT INDÉNIABLE POUR SORTIR DU LOT, IL ARRIVE QU'UNE SORTIE PLUS "CLASSIQUE" FRAPPE PAR SA SEULE QUALITÉ. C'EST ÉXACTEMENT CE QU'A RÉUSSI KARLITA AVEC SON EP "AMOR FABOLA" , OÙ SA HOUSE DEEP ET RONDE FAIT MERVEILLE, TOUCHANT AUTANT L'ESPRIT QUELE CORPS.

Un coup de cœur, ça ne s'explique pas forcément de manière rationnelle. Il arrive sans prévenir, s'installe, et vous voilà à stopper toute activité pour savourer un single, un EP ou un album. Puis à recommencer, sans aucune culpabilité de ne rien faire d'autre et au contraire un sentiment de bien-être profond.

Sans prévenir, "Amor Fabola" de Karlita s'est donc installé et essayer d'expliquer pourquoi est aussi complexe que d'expliquer pourquoi les premières nappes si profondes de "I Can't Wait" en ouverture de l'EP procurent une telle chaleur apaisante. Karlita a donc débarqué sans prévenir, et bouscule à sa façon la scène House française.

Après un premier album - "Lazydayz" - sorti en 2019, déjà sur clipp.art, et franchement recommandable, l'artiste montpelliéraine de 24 ans a donc récidivé. L'essai est transformé, avec une House deep et ronde, quelques vocaux susurrés, un groove éclatant tout en délicatesse suave. Karlita livre donc des productions House "classiques", sans effets de mode superflu, juste l'essentiel, en mieux. Quand Karlita nous explique son enfance en musique, quelque part, cela devient évident.

"J'ai toujours été sensible et réceptive à la musique, mes parents étaient de gros diggers et j'ai grandi bercée par pleins de styles musicaux : Björk, Sigur Rós, Massive Attack, les vieux M83, Thievery Corporation, et mes parents avaient leur potes qui bossaient dans le monde de la nuit de l'époque, donc très bringueurs et beaucoup de techno/house aussi. Donc très jeune, au CP je crois, j'avais dis que je voulais être "djette". Mais c'est seulement il y a 4 ou 5 ans que j'ai commencé à acheter des vinyles. Entre mon enfance et aujourd'hui j'ai continué à digger et à affiner mes styles favoris. J'ai découvert la UK house, la lofi, le dub etc... Donc j'ai appris à mixer sur vinyles sur le tard, puis après sur des platines numériques. C'est la même chose pour la production. Au début, j'ai choppé le logiciel et j'ai appris à m'en servir en autodidacte, avec des tutos, des vidéos d'artistes dans leur studio... J'ai commencé comme tout le monde à partager mes productions sur Soundcloud et j'avais quelques auditeurs (rires). Puis un jour j'ai eu un coup de cul, je me suis mise à suivre le label clipp.art sur Soundcloud qui s'est mis à écouter ce que je faisais et m'a proposé de sortir un EP (septembre 2019) j'avais quelques morceaux de prêts en privé qu'ils ont validés et j'en ai fait d'autres. Et à ma grande surprise, "Lazydayz" est sorti et a pas mal fonctionné!"

Les choses se sont ensuite enchaînées, avec cet "Amor Fabola", passionnant à l'écoute, mais également dans sa création par Karlita. "Amor Fabola" n'est pas un concept-album, mais le résultat d'une émotion, d'énergies, et donc une évidence.

"Amor Fabola c'est d'abord parti de pas grand chose, puis en écoutant l'ensemble je me suis dis que ça ressemblait à plein d'états d'âmes, par lesquelles on passe pendant une histoire d'amour courte ou longue, bonne ou mauvaise, mais c'est vraiment l'idée générale qui en ressortait selon moi, donc ce n'est qu'après que le titre m'est venu. Comme pour mes autres morceaux, je me suis inspirée de mon humeur sur le moment, et de mon entourage."

Des émotions, une âme, de l'énergie, soit l'essence même de la House finalement que Karlita livre avec une facilité déconcertante. La structure des morceaux elle-même est faite de sorte à aller à l'essentiel, sans fioritures.

"Je commence toujours par un pad ou un synthé qui me plaît et je construis mon morceau autour de ça... Sur lequel je rajoute des voix que je sample de morceaux trip-hop ou ambient ou que j'enregistre avec ma voix."

Avec autant de beauté sonore et d'efficacité, nul doute que le coup de coeur Karlita va se propager, d'autant que l'artiste ne compte pas en rester là. Karlita développe d'autres activités en parallèle, toujours par amour de la musique, et avec un clin d'œil familial au passage, puisqu'elle est devenue résidente chez Piñata Radio, une webradio Montpelliéraine, avec une émission bi-mensuelle, "GEOMETRIX", qui porte le nom des compilations de son père.

Et puis on peut évidemment s'attendre à voir tôt ou tard surgir un successeur à "Amor Fabola". Mais comme les émotions et énergies semblent avoir autant d'influences sur sa créativité qu'elle ne parvient à les transmettre, il va falloir être patients, et attendre des jours plus sereins.

"Je continue de produire quand je suis inspirée, en espérant atteindre d'autres labels que j'affectionne, j'essaie de progresser sur la technique et la structuration de mes morceaux tout en gardant ma sensibilité. La situation actuelle est pour moi peu propice à l'inspiration, je suis plus dans une phase d'introspection ce qui pour le coup, sera bénéfique avec le recul! Et il y a des jours avec et des jours sans, mais j'ai confiance en l'avenir."

En attendant, on pourra continuer à user "Amor Fabola" jusqu'à la corde.



Karlita sur Bandcamp